Untold

6 February - 8 March 2021

La violence est un abus. Un rapport de domination. Elle est pernicieuse, et emmure ses victimes dans le silence.

Ce qu'elle engendre comme séquelles, ne se manifestent pas qu'en coups et blessures. Elles se disséminent et se subissent dans les non-dits.

« Untold » est une exposition de Sonia Merabet et de Abdo Shanan. Une approche représentative des violences subies et que continuent d’endurer des milliers de femmes en Algérie, et ailleurs. Illustrations croisées, de processus de dé-configuration psychique, ou encore de hantises qu’évoquent la perception d’une ombre, celle même de soi.

 

 

SÉQUELLES BLEUES

Une série de photos proposées par Sonia Merabet:

 

 

Sonia Merabet se place en métronome face à son modèle. Elle bat une mesure à quatre temps : réitération, mouvement, inertie pour finir avec un moment d’atonie totale.

Elle compose d’ombre et de lumière pour dévoiler des émotions mitigées, parfois contradictoires et vécues simultanément dans un débattement interne.

C’est en pesanteur qu’elle fait fusionner effroi et libération dans une forme de poésie sourde.

 

 

MÉMOIRE

Une œuvre de Abdo Shanan:

 

Ce travail ne peut être qualifié d’exposable, même s’il est présenté... La mémoire ne s’expose pas. La mémoire se vit et souvent, demeure enterrée pour toujours. La mémoire est évoquée, rapportée, mais non vue.

 

Comment donc présenter ce qui n’a pas été observé, ou même ce qui a été dissimulé ?

 

Abdo retient ses images dans un espace fermé et sombre et s'abstient d’en faire les tirages, en se débarrassant même de la matérialité du papier, pour qu’elles soient diffusées sous forme de rayons ou de spectres. Les photos de Abdo se succèdent en flashs récurrents et irréguliers. Ce sont les flashs qu'il a vécu à travers son immersion dans le détail du Livre Blanc du Réseau Wassila, et le récit de chaque victime dont l’histoire est racontée.

Abdou adopte une méthodologie de photographie documentaire, avec de la recherche, de l’enquête et du travail de terrain, mais il s'abstient d'utiliser les mêmes outils et fait de l'acte photographique, un acte engagé et un médium d'analyse, plus que celui de détection, en empruntant une voie non pavée, loin des formalités, et de l'esthétique conventionnelle.